Une dissolution jugée imminente au Japon, Abe dément

le
0

TOKYO, 11 novembre (Reuters) - Plusieurs membres de la coalition au pouvoir au Japon ont invité les parlementaires à se préparer à des élections anticipées, mais le Premier ministre a assuré mardi que rien n'avait encore été décidé. De source proche du gouvernement, on indique en outre que le chef du gouvernement pourrait repousser la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée prévue en octobre 2015. L'une des idées à l'étude serait de dissoudre le parlement et de convoquer des législatives avant la fin de l'année si Shinzo Abe décide effectivement de reporter cette nouvelle hausse qui doit porter la TVA à 10%. "En ce qui concerne la date de la dissolution du Parlement, je n'ai pris aucune décision (...) Il y a des informations fondées sur des spéculations dans la presse. Je ne les commenterai pas mais je n'ai jamais parlé de dissoudre", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse à Pékin en clôture du sommet du Forum de coopération Asie-Pacifique (Apec). Le renouvellement de la Diète n'est pas prévu avant 2016, mais Shinzo Abe pourrait briguer un nouveau mandat avant d'être gagné par l'usure du pouvoir, dit-on dans son entourage. Selon le quotidien Yomiuri, il pourrait dissoudre la semaine prochaine et convoquer des élections le 14 décembre. "Il est certain que le vent commence à tourner en faveur d'une dissolution de la chambre basse", a déclaré Toshihiro Nikai, membre influent du Parti libéral démocrate (PLD) dont Shinzo Abe est issu. "Nous devons nous préparer à cette éventualité", a quant à lui estimé Natsuo Yamaguchi, chef de file du parti Komeito, membre de la coalition gouvernementale, lors d'une conférence de presse. L'opposition se préparerait elle aussi à des élections anticipées, mais elle ne semble pas en mesure d'inquiéter le PLD. (Linda Sieg et Yoshifumi Takemoto à Tokyo, avec Tetsushi Kajimoto et Stanley White, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant