Une députée UMP veut sanctionner plus durement les pirates du Net

le
0
Après le piratage de fichiers d'élus de la majorité, la députée UMP des Alpes-Maritimes, Muriel Marland-Militello, veut porter les peines de prison de deux à quatre ans.

LE FIGARO - Souhaitez-vous que les sites des institutions publiques soient mieux protégés ?

Muriel MARLAND-MILITELLO - C'est tout le sens de la proposition de loi que j'ai déposée en mai dernier et qui a recueilli alors près de 70 signatures de parlementaires. Il faut doubler les peines pénales lorsque le piratage vise les sites des institutions publiques ou des personnes morales de droit privé investies d'une mission de service public (comme la SNCF). Cette proposition de loi permet aussi à donner au juge un outil supplémentaire : la suspension de la connexion internet pendant 2 ans, une sanction qui pourra être prononcée à titre de peine complémentaire.

Avons-nous les moyens de lutter contre ces attaques ?

C'est difficile. Les parlementaires, notamment, sont pris de court face au mondedu Net qui évolue très rapidement. Nous courrons après les révolutions technologiques, sans être en mesure de les anticiper. Une sanction plus lourde contre ces pirates aura un eff

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant