Une députée pro-Le Maire s'en prend à Nicolas Sarkozy

le
0
Laure de La Raudière lors de la séance des questions au gouvernement le 23 octobre 2013. 
Laure de La Raudière lors de la séance des questions au gouvernement le 23 octobre 2013. 

« Cela me donne envie de donner des baffes. » En trois petits tweets, Laure de La Raudière est passée de l'amusement à la colère. La faute à... Nicolas Sarkozy, ou plus exactement à ses équipes de campagne. La députée d'Eure-et-Loir, souvent considérée comme le « joker digital » de Bruno Le Maire, a expliqué ce jeudi matin sur le réseau social qu'elle avait été démarchée par les petites mains du président du parti pour recueillir son soutien en vue de la primaire de novembre prochain.

Jusque-là, « c'est hilarant », déclare-t-elle avec une pointe d'ironie. Mais la parlementaire change très vite de ton quand il s'agit d'évoquer l'utilisation des fichiers d'adhérents que Nicolas Sarkozy et ses démarcheurs peuvent utiliser à leur gré, contrairement à la plupart des autres candidats.

Une critique partagée par plusieurs candidats

Ce n'est pas la première fois, loin de là, que des voix s'élèvent chez Les Républicains pour s'insurger contre l'utilisation des fichiers par les équipes de Nicolas Sarkozy. À commencer par les autres candidats eux-mêmes, dépossédés de cette base de données ô combien utile pour recueillir les parrainages d'adhérents nécessaires pour se présenter à la primaire.

Depuis plusieurs semaines, et ce jeudi matin encore au micro de France Info, Jean-François Copé pointe du doigt une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant