Une députée norvégienne réprimandée pour avoir joué à Pokémon Go

le
0
EN NORVÈGE, UNE ÉLUE JOUE À POKÉMON GO PENDANT UNE AUDIENCE PARLEMENTAIRE
EN NORVÈGE, UNE ÉLUE JOUE À POKÉMON GO PENDANT UNE AUDIENCE PARLEMENTAIRE

OSLO (Reuters) - La dirigeante du parti libéral norvégien, Trine Skei Grande, a été sévèrement critiquée par ses collègues mercredi pour avoir joué à Pokémon Go lors d'une audience parlementaire sur la défense du pays, a rapporté le quotidien VG.

Trine Skei Grande a été prise sur le fait, en pleine capture de Pokémon, par une caméra qui filmait l'audience de la commission de la Défense et des Affaires étrangères à laquelle elle participait.

Pour se justifier, Trine Skei Grande a expliqué dans un texto adressé au journal VG que certains "écoutent mieux quand ils font quelque chose qui ne prend pas la tête en même temps".

Elle a précisé qu'elle avait toutefois arrêté de jouer quand les autres membres de la commission, dont faisait notamment partie des experts militaires, se sont indignés de son passe-temps.

Afin d'éviter le même type de scandale, les Philippines ont banni mercredi le jeu pour smartphone des bureaux du gouvernement, tout comme d'autres pays voisins d'Asie du Sud-Est, soutenant que Pokémon Go aurait des effets négatifs sur la productivité.

(Joachim Dagenborg, Laura Martin pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant