Une délégation du Hamas au Caire, pas de représentants d'Israël

le
0

LE CAIRE, 3 août (Reuters) - Une délégation du Hamas et du Djihad islamique est arrivée dimanche au Caire pour des négociations indirectes avec Israël sous l'égide de responsables égyptiens et américains, a-t-on appris de source égyptienne. Ces discussions doivent tenter d'aboutir à un nouveau cessez-le-feu dans la bande de Gaza. Mais Israël, qui accuse le Hamas de tromper les médiateurs internationaux, a renoncé samedi à envoyer des délégués dans la capitale égyptienne. Les discussions du Caire, où se trouvent également des représentants de l'Autorité palestinienne, implantée en Cisjordanie, de même que le vice-secrétaire d'Etat américain William Burns et l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, semblent par conséquent vouées à l'échec, d'autant que les deux parties campent sur des positions toujours inconciliables. Le gouvernement israélien réclame que tout accord de cessez-le-feu à long terme lui accorde le droit de poursuivre les opérations contre l'arsenal du Hamas et son réseau de tunnels souterrain; le mouvement de la résistance islamique, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007, exige pour sa part le retrait des troupes israéliennes et la levée du blocus imposé au territoire. "Vous voulez parler d'une levée du blocus ? Sans nous, et pas maintenant", a tranché la ministre israélienne de la Justice, Tzipi Livni, interrogée dimanche par le site d'information Ynet TV. Vendredi matin, une trêve proposée par les Etats-Unis et les Nations unies a volé en éclats moins de deux heures après son entrée en vigueur. (Yasmine Saleh avec Ari Rabinovitch à Jérusalem; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant