Une délégation du Congrès américain a pu se rendre au Tibet

le
0

PEKIN, 12 novembre (Reuters) - Les autorités chinoises ont permis à une délégation de membres du Congrès américain, dont Nancy Pelosi, d'effectuer une visite au Tibet, a déclaré jeudi un responsable politique chinois. Nancy Pelosi, chef de la minorité démocrate à la Chambre des représentants, s'exprime régulièrement sur la question des droits de l'homme au Tibet et a déjà rencontré le dalaï-lama, chef spirituel en exil des Tibétains, personnalité honnie par Pékin qui voit en lui un séparatiste violent. Le dalaï-lama, qui vit dans le nord de l'Inde, dit pour sa part n'aspirer qu'à une réelle autonomie pour le Tibet, incorporé à la Chine populaire en 1950. Zhang Ping, vice-président du parlement, a accueilli Nancy Pelosi à Pékin à l'issue de sa visite au Tibet, qu'elle a effectuée en compagnie d'autres membres du Congrès comme le représentant démocrate Jim McGovern, président d'une Commission des droits de l'homme au Capitole. Nancy Pelosi n'a pas fait allusion au Tibet lors de sa rencontre avec la presse pendant la partie officielle de la rencontre au parlement chinois. Zhang Ping a rappelé que la délégation américaine était également allée à Hong Kong avant de se rendre au Tibet. (Ben Blanchard et Megha Rajagopalan; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant