Une délégation de la Commission européenne en Iran en février

le
0
    BRUXELLES, 17 janvier (Reuters) - La Commission européenne 
mènera une première "mission d'évaluation technique" début 
février en ce qui concerne les relations avec l'Iran dans le 
domaine énergétique, a annoncé dimanche le commissaire européen 
chargé du Climat et de l'Energie, Miguel Arias Canete, au 
lendemain de la levée des sanctions internationales contre la 
République islamique. 
    L'exécutif européen souhaite développer ses sources 
d'approvisionnent en Iran en tant que diversification par 
rapport à la Russie qui fournit environ un tiers du pétrole et 
du gaz de l'Union européenne, et dont le rôle important divise 
les Vingt-Huit. 
    Une quinzaine de personnes composeront la délégation de l'UE 
pour cette mission qui durera quatre jours, indique-t-on de 
source autorisée. 
    Par la suite, une délégation de haut niveau, éventuellement 
accompagnée d'hommes d'affaires et de dirigeants d'entreprises, 
se rendra en Iran. 
    Arias Canete a précisé que tous les secteurs de l'énergie 
figuraient parmi les domaines possibles de coopération : 
nucléaire, pétrole, gaz, énergies renouvelables et efficacité 
énergétique. 
    Il a notamment mentionné le gaz naturel liquéfié (GNL) et le 
"Southern gas corridor", voie d'acheminement du gaz de la 
Caspienne et du Moyen-Orient vers l'Europe du Sud voulue par la 
Commission européenne en tant qu'alternative au gaz russe. 
 
 (Barbara Lewis; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant