Une déclaration de revenus par Internet encore simplifiée

le
0
Le ministère du Budget ­débute ses envois aux 36 millions de foyers fiscaux ce mardi et les achève le 4 mai. La date butoir du paiement s'étalera du 30 mai au 23 juin.

À partir de cette semaine, les Français vont recevoir dans leur boîte aux lettres l'habituel imprimé bleu en provenance du fisc : la déclaration de ­revenus. Le ministère du Budget ­débute en effet ses envois aux 36 millions de foyers fiscaux mardi et les achève le 4 mai.

Cette fois, il s'agit de déclarer les revenus de l'année 2010, revenus qui serviront au calcul de l'impôt sur le revenu (IR) payé en 2011. Les ménages qui utilisent toujours la déclaration papier ont jusqu'au 30 mai à minuit pour s'acquitter de leur tâche. Ceux qui déclarent par Internet sur impots.gouv.fr - cela sera possible à partir du 26 avril - disposeront comme d'habitude de délais supplémentaires : jusqu'au 9 juin à minuit pour les départements numérotés de 1 à 19, jusqu'au 16 juin pour ceux numérotés de 20 à 49 et jusqu'au 23 juin pour ceux numérotés de 50 à 974.

Cette année, Bercy a encore ­simplifié la déclaration par Internet, en accroissant le nombre de cases préremplies (qui sont déjà nombreuses, tant sur le Web que sur papier). «Les informations télédéclarées l'année précédente, comme le nom et prénom des enfants ou les détails des frais réels, seront préaffichées sur le Web», explique-t-on au ministère du Budget.

Mensualités modulables

Autre nouveauté, après avoir déclaré en ligne et effectué une simulation de leur impôt à payer, les contribuables auront la possibilité de moduler leurs mensualités de paiement.

Bercy espère ainsi convertir un peu plus de contribuables au Web. «Nous sommes passés de 3,5 millions de télédéclarations en 2005 à plus de 10 millions l'an passé», s'est félicité hier François Baroin. Le ministre en a profité aussi pour souligner l'implication de la Direction générale des finances publiques (DGFIP), l'administration chargée du calcul et du recouvrement des impôts. «25.000 agents sont mobilisés pour accompagner les Français cette année», a t-il précisé. En 2010, les fonctionnaires de la DGF I P ont aidé en direct 4,7 millions de personnes à faire leur déclaration et ont répondu à 3,1 millions d'appels téléphoniques. Le jeu en vaut la chandelle : l'IR a rapporté à l'État 47 milliards d'euros en 2010.

Dernier point : la notice expli­ca­tive jointe à la déclaration ­rappelle que les niches fiscales sont désormais plafonnées à 20 000 euros ­majoré de 8 % du revenu et que les plus-values de cessions d'actions et d'obligations sont soumises aux prélèvements sociaux au 1 er euro de cession.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant