«Une déclaration de guerre contre la République»

le
0
Le parti d'extrême droite fustige la construction d'une société «de plus en plus communautarisée» où «la République cède systématiquement».

Marine Le Pen, présidente du Front national, n'y va pas par quatre chemins. «Ce rapport est une déclaration de guerre contre la République française, contre l'histoire de France et contre la culture française.» Dénonçant les méthodes «totalitaires» d'un gouvernement qui, selon elle, «multiplie» les erreurs, l'eurodéputée s'avoue «surprise» et estime que «même Staline n'aurait pas osé».

En revanche, elle pense que l'initiative du gouvernement a «le mérite» de mettre «le projet de société du Parti socialiste» au centre du débat. «Leur projet culturel, c'est ça», répète-t-elle, avant de regretter une «soumission forcée et totalitaire à l'immigration et la dilution de la culture française». Marine Le Pen épingle la présence «d'arrière-pensées électoralistes» dans la mesure où, selon elle, le PS miserait désormais sur «la...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant