Une de Closer : les recours possibles des protagonistes de l'affaire

le
0
INTERVIEW - Christophe Bigot, avocat au Barreau de Paris spécialiste du droit des médias, estime que les risques pris par François Hollande relativisent la faute commise par le magazine Closer en volant des images de sa vie privée .

Christophe Bigot, avocat au Barreau de Paris spécialiste du droit des médias (qui défend notamment Le Figaro, le JDD, Europe 1, Ici Paris...), analyse les différentes stratégies de défense possibles pour François Hollande mais aussi Julie Gayet, Valérie Trierweiler et le garde du corps du président.

LE FIGARO. - Que peut faire François Hollande juridiquement?

Christophe BIGOT.- Il peut engager une action en référé pour atteinte à la vie privée (article 9 du Code civil) ou une procédure au fond visant à obtenir des dommages et intérêts, vraisemblablement un euro symbolique, et surtout la publication judiciaire, éventuellement en Une du journal. Je ne vois pas ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant