Une croissance en trompe-l'oeil

le
3
Le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, a prévenu jeudi que la promesse de François Hollande de ne pas augmenter les impôts dépendrait de la conjoncture. Si la croissance n'est pas au rendez-vous, la prom
Le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, a prévenu jeudi que la promesse de François Hollande de ne pas augmenter les impôts dépendrait de la conjoncture. Si la croissance n'est pas au rendez-vous, la prom

Petit rayon de soleil pour le gouvernement. La croissance au troisième trimestre ressort à un niveau légèrement supérieur aux attentes des économistes et aux prévisions de la Banque de France. Avec + 0,3 % de progression de la richesse nationale de juillet à septembre, elle est sur les rails pour atteindre la cible annuelle du gouvernement, de + 0,4 %, à condition qu'elle reste sur la même dynamique d'ici la fin 2014. Mais les bémols sont encore nombreux. D'abord parce qu'il ne s'agit que de la première estimation de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Et ce chiffre est bien souvent révisé par la suite. L'activité du deuxième trimestre vient ainsi d'être revue à la baisse : annoncée comme nulle, elle s'est finalement avérée légèrement négative (- 0,1 %).Un soutien de la consommation... publique ! Ensuite parce que "c'est une croissance en trompe-l'oeil fondée sur des supports temporaires", assène François Cabau, économiste de la banque Barclays. Moteur traditionnel de l'activité en France, la consommation des ménages reste faible, avec une légère progression de 0,2 %. Celle des administrations publiques est quatre fois plus dynamique, à cause notamment de la consommation de médicaments et de services de santé par l'assurance maladie. Mais compte tenu de la politique budgétaire suivie, "on ne peut absolument pas compter dessus dans les prochains trimestres ou les années à venir",...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le vendredi 14 nov 2014 à 16:02

    Il s'ont remet au bon Dieu!

  • M8252219 le vendredi 14 nov 2014 à 15:45

    Il cherche un vol d'hirondelles mais il n'y en a plus le printemps est passé.

  • MAUMIC le vendredi 14 nov 2014 à 14:48

    François Hollande regarde vers un avenir incertain.