Une croisière dans l'Arctique inquiète les écologistes

le , mis à jour à 08:21
1
Une croisière dans l'Arctique inquiète les écologistes
Une croisière dans l'Arctique inquiète les écologistes

Il est aussi grand que trois terrains de football. A son bord, un casino, une discothèque, une salle de théâtre, sept restaurants, dotés de « l'un des plus grands celliers en mer, avec 20 000 bouteilles et une réserve de vingt crus rares ». Quand il s'est élancé le 16 août de Seward en Alaska (Etats-Unis), certains journaux américains promettaient à ce géant des mers le même sort que le « Titanic »... Pourtant, à en croire les 1 070 passagers fortunés du « Crystal Serenity », leur navigation fut proprement « divine » et valait bien les 19 000 € du prix de la croisière : ours blancs observés à la jumelle, ballet de baleines à bosse admiré à bord de Zodiac, conférence le soir, ils n'en ont pas raté une miette.

 

Vendredi, pour la première fois dans l'histoire maritime, cet énorme paquebot de luxe de cinq étages a bouclé son périple, impliquant un franchissement du mythique passage du Nord-Ouest, cette route polaire permettant de relier directement l'océan Pacifique à l'océan Atlantique. Et là où l'explorateur norvégien Amundsen avait mis trois ans il y a tout juste un siècle, pour ouvrir ce passage à travers un exténuant labyrinthe d'icebergs, le « Crystal Serenity », lui, profitant du réchauffement climatique, n'a mis que... trente-deux jours pour venir s'amarrer au ponton numéro 88, près de Manhattan.

 

Certes, un brise-glace et deux hélicoptères lui ont servi d'anges gardiens. Mais « hormis un coup de vent qui nous a obligés à interrompre une excursion, le voyage a été calme. Nous nous attendions à davantage de glace », a précisé à son arrivée à New York son capitaine, tout sourire, précisant qu'une « nouvelle croisière était programmée pour août ».

«L'Arctique n'est pas du tout adapté à un tourisme de masse»

Jean-François Julliard, Greenpeace France.

C'est bien ce qui inquiète les défenseurs de l'environnement, même si l'armateur a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 3 mois

    Moi, je m'inquiète du score des écolos aux prochaines élections.