Une coûteuse recette pour inverser la courbe

le
0
Des emplois subventionnés pour décrocher un miracle statistique: le gouvernement paie le prix fort pour tenter de freiner la hausse du nombre de chômeurs (3,27 millions à fin juin) en l'absence de croissance économique. » La reprise à portée de main pour Hollande

Afin d'inverser la courbe du chômage d'ici à la fin de l'année, François Hollande s'appuie sur la création programmée de plus de 540.000 emplois aidés en 2013. La facture? Plus de 2,2 milliards d'euros.

Près d'un demi-milliard pour les emplois d'avenir

C'est le principal outil dans la besace de François Hollande. Il s'adresse aux jeunes sans diplôme de 16 à 25 ans. Cet emploi aidé peut prendre la forme d'un CDI ou d'un CDD. Destiné plutôt au secteur public, il a été élargi au privé. Il est moins subventionné que d'autres contrats aidés (35% au lieu de 75%) et s'assortit d'une obligation de former ces jeunes sans aucune qualification. Sur un objectif de 100.000 emplois d'avenirs d'ici...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant