Une courte majorité de secteurs optimistes pour 2014 en Allemagne

le
0
UNE COURTE MAJORITÉ DE SECTEURS DE L'ÉCONOMIE ALLEMANDE OPTIMISTES POUR 2014
UNE COURTE MAJORITÉ DE SECTEURS DE L'ÉCONOMIE ALLEMANDE OPTIMISTES POUR 2014

BERLIN (Reuters) - Une courte majorité des secteurs de l'économie allemande se disent optimistes à l'orée de 2014 grâce à la bonne tenue de la demande intérieure et aux signes d'amélioration de la conjoncture dans le reste de la zone euro, montre une enquête publiée jeudi.

Sur les 48 fédérations interrogées par l'institut d'études économiques IW de Cologne, 26 ont répondu que les entreprises de leur secteur étaient plus optimistes aujourd'hui qu'il y a un an. Sept ont au contraire fait état d'une dégradation du moral, parmi lesquels les mines, le secteur pétrolier, l'eau et l'énergie, ainsi que les banques coopératives.

Les perspectives futures semblent plus encourageantes encore: 34 des 48 fédérations ont dit s'attendre à une hausse de la production ou des ventes en 2014 par rapport à 2013.

L'industrie manufacturière et la construction, qui avaient connu un début d'année 2013 difficile, figurent parmi les secteurs qui abordent la nouvelle année avec optimisme.

"Il y a longtemps que les entreprises allemandes n'ont pas regardé vers l'avenir aussi favorablement", a déclaré Michael Hüther, le directeur de l'IW.

"Mais les résultats auraient sans doute été encore meilleurs s'il n'y avait pas les incertitudes que laisse planer l'accord de coalition déficient."

Les industriels allemands critiquent en effet le compromis conclu par la CDU conservatrice d'Angela Merkel et le Parti social-démocrate (SPD), qui annonce selon eux une remise en cause de certaines réformes économiques entrées en vigueur ces dernières années.

L'accord de coalition prévoit entre autres l'instauration d'ici 2017 d'un salaire minimum brut de 8,50 euros de l'heure, la possibilité de partir en retraite à 63 ans à condition d'avoir travaillé 45 ans et une augmentation des pensions de retraite pour les mères d'enfants nés avant 1992.

Interrogés par Reuters, le président de la fédération industrielle BDI, celui des chambres de commerce et d'industrie allemandes (DIHK) et celui de la confédération des artisans ZDH ont également jugé que les projets de la coalition gouvernementale n'incitaient pas à l'optimisme, même si celui-ci domine pour 2014.

"L'industrie est bien placée. La situation économique est solide et l'économie mondiale reste sur la voie de la croissance", a dit Ulrich Grillo, le président de la BDI.

Michelle Martin et Gernot Heller; Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant