Une commune picarde revient sur les rythmes scolaires

le
0
À Boves, dans la Somme, la fronde des parents d'élèves de maternelle et du primaire a entraîné un retour à la semaine de quatre jours.

La nouvelle pourrait bien agacer Vincent Peillon. Lundi matin, jour de rentrée des vacances de la Toussaint, les 330 élèves des écoles maternelle et primaire de Boves ont repris le chemin de leur classe, mais pour quatre jours par semaine et non plus quatre jours et demi, comme depuis la rentrée de septembre. Après la fronde des parents d'élèves, le maire a dû se résoudre à demander la suspension de la réforme. Les parents dénoncent une mauvaise organisation des activités périscolaires. «Nous voulons que les activités proposées aux élèves le midi soient déplacées après la classe entre 15 h 45 et 16 h 30. Les encadrants leur faisaient faire du sport juste avant le repas du midi par exemple. Ce qui n'est pas très conseillé. Nos enfants revenaient fatigués, excités et même stressés», témoigne David Pinson, papa de Camille, élève d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant