Une commune menacée par une montagne de déchets toxiques

le
0
Le maire de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne) annonce qu'il est prêt à faire évacuer un quartier de sa ville à cause des émanations de gaz toxiques qui se dégagent d'un amas de détritus.

Près de 25 mètres de haut pour 200 mètres de long. Avec 150.000 mètres cube de déchets en guise de voisins, les habitants de la commune de Limeil-Brévannes vivent actuellement un enfer sanitaire. Outre l'évident problème d'hygiène posé par la présence des détritus, la ville de Joseph Rossignol (Front de Gauche) doit désormais faire face à une grave question de toxicité. Les eaux utilisées pour refroidir les déchets, sujets à la combustion puisque composés de méthane, sont chargées de sulfure d'hydrogène, un gaz potentiellement mortel.

La mairie a fait mesurer à ses frais la présence de ce gaz dans les eaux à l'aide de sondes. Selon les résultats, la concentration serait en moyenne de 600 parties par million (ppm) et atteindrait des pics à 1200ppm. A partir de 1000ppm, le sulfure d'hydrogène devient mortel. Dans une lettre adressée à la ministre de l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, l'élu prévient du danger et demande à ce que des mesures soient pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant