Une commune bretonne alerte sur la désertification médicale en recrutant un druide

le , mis à jour à 19:46
2
Une commune bretonne alerte sur la désertification médicale en recrutant un druide
Une commune bretonne alerte sur la désertification médicale en recrutant un druide

À La Roche-Derrien, près de Lannion dans le département des Côtes-d'Armor, trouver un médecin semble bien difficile. Pour soigner les maux de ses mille habitants, la commune dit avoir fait appel... à un druide ! L'histoire, rapportée jeudi par la presse régionale, n'est en réalité qu'une manière d'alerter les pouvoirs publics sur la désertification médicale. 

L'affaire a été bien ficelée par le maire de la commune. Dans le secteur du pays Rochois où se situe La Roche-Derrien, un médecin a quitté son cabinet, un autre attend de prendre sa retraite, il ne reste plus que deux toubibs, rapporte Ouest France comme d'autres médias locaux. «Samedi par exemple, le centre était fermé pour cause d'épuisement du médecin de garde, les malades ont dû se rendre aux urgences à Lannion», explique l’adjointe au maire de Langoat, Maryvonne Broudic. Le problème, c'est donc la désertification.

«Les médecins ont fait passer des annonces professionnelles, nous avons mis des panneaux, nous avons eu recours au Bon Coin et avons eu pour seule réponse, un druide guérisseur», ose le maire de La Roche-Derrien, Jean-Louis Even, interrogé par Ouest-France. Et l'édile insiste : «En aucun cas, il ne se substituera aux médecins, mais apportera un complément de confort pour les troubles du corps et de l’esprit, grâce aux forces naturelles.»  

L'annonce du maire est loin de faire l'unanimité selon le quotidien régional qui affirme que des habitants ont même dégradé le panneau où sont affichées les permanences du druide, tous les vendredis. «Je comprends que des gens soient défavorables. Mais la Bretagne n’est-elle pas le pays des druides?», s'amuse Jean-Louis Even, affirmant être soutenu par les autres maires du territoire.

Selon le blog BigBrowser du «Monde», il s'agirait en fait d'une belle opération de communication entreprise par la municipalité en mal de médecin. L'objectif a été rapidement atteint... Un druide ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 10 mois

    drk987, la paupérisation de la population rend inéluctable la situation que vous décrivez.

  • frk987 il y a 10 mois

    Ce n'est qu'un début, l'espérance de vie ne va cesser de décroître ce qui va régler Et les retraites ET le déficit de la SS. Le tiers monde c'est pour demain, je ne désespère pas de voir des camions de médecins sans frontières stationner dans les villages et les villes moyennes.