Une Colombie qui dit "non", l'autre "oui" à la paix avec les Farc

le
0

Si pour Mateo à Medellin, il était "logique" de voter non au référendum sur l'accord de paix avec les Farc, à Toribio, dans les montagnes du Cauca, Jimmy pensait au contraire que si tous disaient oui, la Colombie allait "changer". Au final, le non l'a emporté de justesse dimanche 2 octobre à 50,21%, ruinant les efforts de presque quatre ans de pourparlers et reflétant un pays profondément divisé après plus d'un demi-siècle de conflit armé. Durée: 02:33

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant