Une clé permet d'identifier un cadavre deux ans après

le
0
Les enquêteurs viennent de déterminer l'identité d'un homme retrouvé en juillet 2011 dans une valise flottant en rade de Lorient.

Un travail de fourmi qui a fini par payer. En juillet 2011, deux plaisanciers avaient repéré une valise qui flottait dans la rade de Lorient. Ils l'avaient repêché et avaient prévenu la brigade de gendarmerie maritime: à l'intérieur, le corps d'un homme, pieds et poings liés, le visage recouvert de ruban adhésif. L'autopsie réalisée à l'époque avait permis de déterminer qu'il était mort étouffé par ce ruban et qu'il était ensuite resté sous l'eau entre quinze jours et un mois. Mais rien ne permettait d'identifier la victime. Même une reconstitution faciale, suivie d'un appel à témoin, n'avait rien donné. «Nous étions handicapés par l'absence d'identité», souligne Christine Le Crom, procureure-adjointe à Lorient, contactée par Le Figaro.

Le seul indice dont disposaient les enquêteurs était une clé, trouvée sur le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant