Une clause "réseau social" dans les contrats de mariage

le
1
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Aux États-Unis, c'est une nouvelle pratique qui prend de l'ampleur, affirme le magazine Time repris par Courrier international ou radins.com. Pour se protéger en cas de divorce, les contrats prénuptiaux, qui incluaient déjà des clauses établissant la répartition des biens acquis lors du mariage ou la garde des enfants en cas d'infidélité, contiennent maintenant une clause "réseau social".

Cette disposition dispose que quand elle aura divorcé "chaque partie accepte de ne pas poster, tweeter ou d'aucune manière partager sur les réseaux sociaux des images ou tout contenu positif, négatif, insultant, embarrassant ou flatteur sur l'autre".

La e-réputation en jeu

Sous peine d'une sanction financière, "50 000 dollars selon Time pour une photo peu flatteuse de son ancienne dulcinée sur Facebook", les Américains ne peuvent plus évoquer leurs ex sur les réseaux sociaux. Objectifs : éviter les querelles de couple en public mais aussi "construire une très mauvaise e-réputation à leur ancien conjoint".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • opelin le lundi 14 juil 2014 à 17:13

    Par contre pour les gens non mariés tout est possible : insulte, diffamation ... La E-réputation n'est plus importante. Ils ont créé et laissé prospérer ce système médiatisation à outrance et maintenant ils espèrent le déjouer ? Si ce ne sont pas les époux ce seront des "connaissances" qui feront le boulot.