Une cinquantaine de soldats syriens tués par l'EI dans le Nord-OSDH

le
0

BEYROUTH, 24 août (Reuters) - Des attaques lancées par les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont fait 51 morts ce mois-ci dans les rangs des soldats syriens retranchés dans une base aérienne de la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, a rapporté lundi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Au moins 40 des militaires tués au cours de deux assauts de l'EI contre la base aérienne de Koueiris, à l'est de la ville d'Alep, étaient des officiers, a précisé l'OSDH, organisation proche de l'opposition qui est basée en Grande-Bretagne. Dans le même temps, les combats dans le secteur de la base ont fait au moins 62 tués dans les rangs de l'EI, dont certains dirigeants du groupe, ajoute l'OSDH. L'EI a attaqué la base pendant trois jours du 9 au 12 août, puis a lancé un nouvel assaut voici deux jours, en ayant recours à des voitures piégées pour tenter d'ouvrir une brèche dans cette place-forte, où les troupes du régime de Damas sont assiégées de longue date par les djihadistes, précise l'OSDH. (John Davison et Laila Bassam; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant