Une cinquantaine de morts dans des raids de la coalition au Yémen

le
0

SANAA, 21 septembre (Reuters) - Des avions de la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite ont tué une cinquantaine de personnes lundi lors de bombardements dans le nord du Yémen et à Sanaa, la capitale yéménite contrôlée depuis un an par les rebelles chiites houthis et leurs alliés, a-t-on appris de sources médicales. L'une de ces frappes a visé un quartier général de la police dans le secteur d'Al Chaghadreh, province de Hajjah, au nord-ouest de Sanaa. Après un premier tir, un deuxième missile a frappé l'objectif où arrivaient les équipes de secours et des habitants, faisant au moins trente morts. Plus tôt dans la journée, la coalition avait bombardé une cimenterie à Ibs, également dans la province de Hajjah. Les ouvriers n'étaient pas encore arrivés mais trois bergers qui se trouvaient à proximité de l'usine ont été tués. A Sanaa, 18 membres d'une même famille ont été tués quand un missile tiré par un avion de la coalition a frappé leur maison dans le quartier d'Al Hassabah. Selon des habitants, c'est une maison voisine, occupée par des Houthis, qui était en fait visée. Une autre frappe dans le même quartier a fait deux morts. A Taëz, dans un quartier de la ville tenu par les partisans du président Abd-Rabbou Mansour Hadi, un tir de mortier des rebelles a fait huit morts, rapportent des habitants. Depuis l'intervention de la coalition arabe fin mars, les affrontements au Yémen ont fait plus de 4.500 morts, selon les chiffres des Nations unies. (Mohammed Ghobari, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant