Une chance sur trois pour que la BCE fasse des rachats d'actifs

le
0

LONDRES (Reuters) - Il existe un peu moins d'une chance sur trois pour que la Banque centrale européenne (BCE) commence à procéder à des rachats d'actifs obligataires pour favoriser l'inflation et soutenir la reprise économique, montre mardi une enquête de Reuters.

Les estimations de 59 économistes interrogés cette semaine donnent une probabilité médiane de 30% de voir la BCE lancer un programme d'assouplissement quantitatif (QE), cinq ans après la Réserve fédérale américaine et la Banque d'Angleterre.

C'est une proportion sensiblement supérieure à celle de 18% qui était ressortie d'une enquête similaire conduite en janvier.

Une enquête distincte menée auprès de professionnels de marchés monétaires, publiée lundi, chiffrait à 40% la probabilité médiane d'un "QE" de la BCE. (voir)

Le conseil des gouverneurs de la BCE a laissé sa politique monétaire inchangée lors de sa réunion de la semaine dernière mais il a débattu de l'éventualité d'un recours à une politique d'"assouplissement quantitatif" (QE) consistant à injecter des liquidités sur le marché par le biais d'achats d'actifs.

"La BCE préfère l'éviter (un QE) si elle le peut. Si jamais la BCE se lance dans un tel programme, ce sera avec réticence", a déclaré Colin Asher, économiste chez Mizuho.

"Si les prévisions de la BCE se confirment, elle ne lancera pas de QE", a-t-il ajouté, se référant aux estimations d'inflation fournies le mois dernier par les services de la BCE.

Ceux-ci voient ainsi une hausse des prix à la consommation de 1% cette année, puis une inflation de 1,3% pour 2015 et de 1,5% en 2016.

Ces projections restent en-deçà de l'objectif de la BCE d'une hausse des prix à la consommation légèrement inférieure à 2% mais suggèrent une évolution dans la bonne direction.

En mars, l'inflation dans la zone euro est tombée à 0,5%, son plus bas niveau depuis novembre 2009, mais la plupart des économistes interrogés par Reuters pensent que ce niveau a constitué un plancher.

(Jonathan Cable, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux