Une chance sur deux de voir Etihad investir dans Alitalia

le
1
LE PATRON D'ETIHAD VOIT UNE CHANCE SUR DEUX D'INVESTIR DANS ALITALIA
LE PATRON D'ETIHAD VOIT UNE CHANCE SUR DEUX D'INVESTIR DANS ALITALIA

ABOU DHABI (Reuters) - La décision finale d'Etihad Airways au sujet d'un investissement dans Alitalia pourrait aller dans un sens comme dans l'autre, en fonction des réponses apportées aux conditions posées par la compagnie aérienne basée à Abou Dhabi, a déclaré lundi son directeur général.

Les discussions se sont intensifiées ces derniers temps entre les deux parties et des sources ont évoqué une prise de participation de l'ordre de 40% d'Etihad dans Alitalia, pour un montant de 300 millions d'euros.

Prié d'évaluer les chances d'une finalisation d'un accord avec la compagnie aérienne italienne en difficulté, James Hogan a déclaré que c'était du "50-50".

"Nous avons déjà par le passé examiné les comptes de compagnies sans pour autant investir", a ajouté le directeur général d'Etihad.

S'exprimant devant des journalistes, il a déclaré que l'examen des comptes d'Alitalia, dont Air France-KLM détient encore 7%, en était à son stade final.

Il y a une semaine, Gabriele Del Torchio, l'administrateur délégué d'Alitalia, avait déclaré qu'Etihad devrait terminer cet examen d'ici "trois ou quatre semaines".

James Hogan a déclaré que l'accord ne pouvait se faire que si Alitalia remplissait les critères d'Etihad en matière de coûts, de rentabilité, de restructuration, de réseau et de gestion, sans toutefois entrer davantage dans le détail.

Des sources ont dit récemment qu'Etihad exigeait des suppressions de postes.

"Je n'ai pas fait de commentaires sur des suppressions de coûts", a dit à ce sujet James Hogan.

Etihad, engagé dans une concurrence acharnée avec Emirates Airlines et Qatar Airways pour devenir la compagnie de référence du Moyen-Orient, a multiplié les prises de participation ces dernières années.

Cet été, Etihad a conclu un accord stratégie avec la compagnier serbe JAT Airways, quelque mois après avoir pris une participation de 24% dans l'indienne Jet Airways.

La compagnie détient aussi des participations dans Virgin Australia, Air Berlin, Air Seychelles et Aer Lingus.

James Hogan a déclaré qu'Etihad pourrait prendre une participation supplémentaire - de 3% à 6% - dans Virgin Australia, dont la compagnie détient actuellement quelque 20%.

A la faveur notamment de ses différents partenariats, Etihad a annoncé au titre de 2013 un bénéfice net en hausse de 48% à 62 millions de dollars (45 millions d'euros).

Le chiffre d'affaires a augmenté de 27% à 6,1 milliards. La compagnie, créée il y a 10 ans, avait dégagé un premier bénéfice en 2011.

Etihad, qui a transporté l'an dernier près de 12 millions de passagers, devrait voir son chiffre d'affaires dépasser les sept milliards de dollars cette année et son bénéfice augmenter, a encore déclaré James Hogan.

La compagnie prendra livraison cette année de 18 avions neufs, parmi lesquels son premier Airbus A380 et son premier Boeing 787 Dreamliner.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le lundi 3 mar 2014 à 13:05

    Et aussi ne chance sur deux de ne pas investir....Stat idiote s'il en est!!!!!