Une chaîne de téléachat dédiée aux armes bientôt lancée aux États-Unis

le
0

Fusils, munitions et accessoires. Alors que les politiques échouent à s'entendre sur une réglementation plus stricte des armes à feu dans le pays, il sera désormais possible d'en acheter par correspondance.

Alors que six femmes et huit hommes ont trouvé la mort mercredi dans la fusillade de San Bernardino (Californie), une société indépendante américaine vient d'annoncer le lancement en janvier 2016 d'une chaîne de téléachat dédiée à la vente d'armes aux États-Unis, révèle The Guardian. Appelée Gun TV, elle mettra en ventes fusils, munitions et autres accessoires (étuis, etc).

«Utilisant la même approche que celle utilisée par les entreprises d'alcool du «boire avec modération», la plateforme présente un message de responsabilité social à l'industrie des armes à feu et au grand public qui résonne auprès des américains», explique la chaîne sur son compte Facebook. Elle l'assure, ses produits seront proposés «de manière responsable». Pour chaque heure de programme, trois minutes seront consacrées à l'éducation sur les armes à feu et à la formation aux mesures de sécurité, explique au journal californien The Desert Sun Valerie Castle, co-fondatrice du site avec Doug Bomstein.

Les armes d'abord envoyées chez un détaillant agréé

Pour commander leurs armes, les téléspectateurs n'auront qu'à appeler un numéro de téléphone, ou se rendre sur internet. Mais contrairement aux sites classiques de téléachat, les commandes n'arriveront pas directement au domicile de l'acheteur. Les armes passeront d'abord par le détaillant agréé le plus proche, pour que ce dernier effectue les vérifications nécessaires.

Gun TV veut également garantir la légalité des armes vendues. Pour tout client qui tente d'acheter une arme illégale dans son état, le produit serait immédiatement signalé au personnel de vente et l'acheteur dirigé vers une autre arme, assure la direction de la chaîne. La société aurait déjà embauché une trentaine de personne selon la co-fondatrice. Gun TV a également signé un partenariat avec Sports South, grossiste d'arme à feu basé en Louisiane, qui fournit notamment Wal-mart, rapporte The Guardian. Si dans un premier temps, elle ne diffusera ses programmes que la nuit entre une et 6 heures du matin, la chaîne vise à long terme une programmation en continue.

«C'est la dernière chose dont nous avons besoin. Si vous achetez une arme à feu, cela n'est pas une décision que vous devriez prendre à trois heures du matin parce que vous regardez la télé», rétorque Laura Cutilletta, avocate du Law center to prevent gun violence, centre légal de prévention de la violence par armes à feu, à San Francisco (Californie), qui craint une hausse des ventes d'armes.

La réglementation des armes à feu en question

L'annonce arrive en plein débat sur la réglementation des armes à feu dans le pays. Ce jeudi, les sénateurs républicains et démocrates ont de nouveau échoué à s'entendre sur un contrôle des armes. Les Républicains se sont opposés aux deux propositions des Démocrates en matière de réglementation: l'élargissement des vérifications sur les antécédents des acquéreurs d'armes, et l'interdiction pour les gens figurant sur des «listes de surveillance terroristes» d'acquérir des armes. Selon les sites américains, le pays a été le théâtre de 351 fusillades qui ont fait quatre blessés ou plus sur les 11 derniers mois. Une violence qui coûte 229 milliards de dollars chaque année aux États-Unis.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant