Une centaine de Tunisiens arrêtés pour liens présumés avec l'EI

le
0

TUNIS, 24 février (Reuters) - Une centaine d'islamistes tunisiens ont été arrêtés au cours des trois derniers jours, dont certains préparaient des attentats et avaient des liens avec le groupe djihadiste Etat islamique (EI), ont annoncé mardi les autorités de Tunis. L'annonce de ces arrestations intervient une semaine après le meurtre de quatre policiers par des islamistes dans la région de Kasserine, proche de la frontière algérienne. "Au cours des trois derniers jours, nous avons déjoué des opérations terroristes et arrêté une centaine de djihadistes", a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mohamed Ali Aroui. Une vidéo diffusée par le ministère sur sa page Facebook montre que certains des suspects avaient reçu des instructions de l'EI, notamment pour fabriquer des explosifs. Le groupe djihadiste né en Syrie et en Irak a récemment gagné du terrain en Libye et ambitionne de se développer dans tous les pays d'Afrique du Nord. La Tunisie est particulièrement menacée puisqu'il s'agit d'un des pays dont sont partis le plus grand nombre de combattants à destination de la Syrie depuis 2011. Leur nombre est estimé à 3.000, dont plusieurs centaines sont depuis rentrés en Tunisie. (Tarek Amara; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant