Une centaine de migrants secourus dans le désert au Niger

le
0
    NIAMEY, 14 juin (Reuters) - Une centaine de migrants 
abandonnés par les passeurs qui devaient les conduire en Libye 
ont été secourus ces derniers jours dans la partie nigérienne du 
Sahara.      
    Vingt-cinq ont été retrouvés mercredi matin par l'armée dans 
le sud du pays, selon le préfet de la région. On ignore leurs 
nationalités.  
    Quatre-vingt-douze autres, des Nigérians pour la plupart, 
ont été secourus vendredi par une équipe de l'Organisation 
internationale pour les migrations (OIM) et des militaires.  
    L'un d'eux est décédé à son arrivée dans les locaux de l'OIM 
à Dirkou, a précisé Giuseppe Loprete, chef de l'antenne 
nigérienne de l'agence. Les autres seront acheminés à Agadès 
puis vraisemblablement rapatriés dans leurs pays d'origine. 
    Le Niger est l'un des principaux pays de transit des 
candidats à la traversée de la Méditerranée. Selon certains 
experts, les décès sont plus nombreux dans le Sahara qu'en mer. 
    Une quarantaine de migrants sont morts de soif le mois 
dernier dans le nord du Niger, où le camion qui les transportait 
est tombé en panne. 
 
 (Boureima Balima, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant