Une cellule islamiste démantelée par l'Espagne à Ceuta

le
0

MADRID, 10 mars (Reuters) - L'Espagne a annoncé mardi le démantèlement dans son enclave de Ceuta, en Afrique du Nord, d'une cellule radicale islamiste prête à commettre des attentats. La police espagnole a arrêté deux suspects dans le cadre d'une opération plus large entamée dès janvier avec l'interpellation de quatre individus, a déclaré le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. "La cellule neutralisée aujourd'hui, contrairement à d'autres cellules démantelées, ne suit pas le même schéma de radicalisation, de recrutement et d'envoi des activistes vers des organisations djihadistes dans les zones de conflit", a-t-il dit. "Ce groupe était clairement opérationnel et comprenait des individus déjà radicalisés et prêts à commettre une attaque dans notre pays ou un pays voisin." Les deux suspects arrêtés à Ceuta, enclave espagnole sur la côte marocaine, sont un Espagnol et un Marocain. Leur interpellation fait suite aux quatre arrestations de janvier. ID:nL6N0V309O A l'époque, le ministre de l'Intérieur Jorge Fernandez Diaz avait expliqué qu'il s'agissait de "deux groupes de deux frères, fortement radicalisés, très entraînés" et avait évoquant "de nombreux parallèles" avec les deux frères Kouachi qui ont commis un carnage le 7 janvier au siège de Charlie Hebdo à Paris. Depuis septembre dernier, l'Espagne a procédé à l'arrestation d'une vingtaine de militants islamistes présumés. Une Marocaine vivant en Espagne a été arrêtée dimanche car la police la soupçonnait de vouloir rejoindre les rangs de l'Etat islamique en Syrie. ID:nL5N0W90JS (Paul Day; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant