Une cellule djihadiste démantelée au Maroc

le
0
    RABAT, 26 novembre (Reuters) - Une cellule djihadiste liée 
au groupe Etat islamique et composée de trois personnes, dont 
une femme, a été démantelée jeudi au Maroc par le Bureau central 
des investigations judiciaires (BCIJ), annonce le ministère de 
l'Intérieur.  
    Le groupe actif à Fès, à Casablanca et à Oulad Teïma, dans 
le sud du pays, s'apprêtait "à exécuter des opérations 
terroristes dangereuses dans le royaume", dit-il. 
    Il s'agit de la deuxième cellule djihadiste démantelée par 
les autorités marocaines depuis les attentats du 13 novembre à 
Paris.  
    Selon une source locale, les services de renseignement 
marocains ont fourni des informations aux autorités françaises 
avant l'opération de la semaine dernière à Saint-Denis qui a 
coûté la vie à Abdelhamid Abaaoud, chef opérationnel présumé des 
attentats de Paris.  
    D'après Rabat, 1.500 Marocains sont allés combattre en Syrie 
et en Irak, 286 y ont trouvé la mort et 220 sont rentrés dans 
leur pays. 
 
 (Aziz El Yaakoubi, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant