Une carte des crimes pour aider la police

le
1
Des logiciels de visualisation géographique identifieront les secteurs à forte délinquance.

La police française à l'heure américaine? Le ministère de l'Intérieur est sur le point de faire entrer dans son quotidien la «cartographie crimi­nelle», qui fait fureur aux États-Unis depuis quinze ans, mais aussi au Royaume-Uni, où Manuel Valls doit se rendre jeudi pour un premier contact axé, pour l'heure, sur les questions d'immigration et de sécurité des prochains Jeux olympiques. Le premier flic de France a, par ailleurs, laissé entendre que son action dans les secteurs difficiles allait se concentrer sur cinquante zones de sécurité prioritaires. Histoire, sans doute, de ne pas reproduire les erreurs de la «police de proximité» des années Jospin étendue précipitamment.

Alors que la droite voulait multiplier les caméras pour réduire l'insécurité, le nouvel hôte de Beauvau privilégie une approche plus chirurgicale. Il s'en est expliqué pour ainsi dire par avance le 14 avril dernier dans Le Point: «La vidéosurveillance engloutit presque tous les crédit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gazebo39 le mardi 19 juin 2012 à 23:29

    les socialos prennent vraiment les français pour des cons , il n'y a pas besoin de logiciels spéciaux pour savoir ou se situe la délinquance , tout le monde sait bien qu'elle se situe essentiellement dans les banlieux des grandes villes