Une Canadienne d'origine haïtienne, Michaëlle Jean, à la tête de l'OIF

le
0

DAKAR, 30 novembre (Reuters) - Une Canadienne, Michaëlle Jean, a été désignée par consensus dimanche à Dakar, pour quatre ans, secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), a-t-on appris de source proche des discussions. Dans un tweet, l'OIF a ensuite précisé que Michaëlle Jean prendrait ses fonctions début 2015. L'ancien gouverneur général du Canada succède au Sénégalais Abdou Diouf, qui se retire après trois mandats de la tête de l'instance internationale qui compte 77 pays membres, dont 20 ont le statut d'observateur. D'origine haïtienne, Michaëlle Jean est la première femme à accéder à ce poste, au terme d'une campagne active qui visait notamment à convaincre les dirigeants du continent africain, où vit la grande majorité des 274 millions de francophones dans le monde. Parmi les autres candidats figuraient Henri Lopès, ancien Premier ministre de la République du Congo, Jean-Claude de l'Estrac, natif de l'île Maurice et Pierre Buyoya, ancien président du Burundi. Fidèle au souhait du président François Hollande d'en finir avec la "Françafrique", Paris a refusé de soutenir officiellement un candidat, affirmant jusqu'au bout qu'il se conformerait au consensus trouvé par les Etats membres. L'OIF accueille lors du sommet de Dakar trois nouveaux pays observateurs : le Mexique, le Costa Rica et le Kosovo. Le prochain sommet de l'OIF devrait se tenir à Madagascar en 2016. (Elizabeth Pineau, édité par Eric Faye)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant