Une campagne de Médecins du monde censurée ?

le
0
L'une des affiches de la campagne de Médecins du monde que vous ne verrez pas dans les rues.
L'une des affiches de la campagne de Médecins du monde que vous ne verrez pas dans les rues.

L'association Médecins du monde avait prévu de lancer, ce lundi, une campagne intitulée « Le coût de la vie », afin de dénoncer le prix trop élevé de l'accès aux médicaments en France. Objectif numéro un : pointer du doigt la responsabilité des laboratoires pharmaceutiques dans le coût des traitements pour les maladies graves comme la leucémie, le cancer ou encore l'hépatite C. Pour cela, dix affiches aux couleurs acidulées, séparées en deux comme des gélules, et qui invitent à signer une pétition destinée à faire baisser le prix des médicaments, ont été créées. On peut notamment y lire « Un cancer bien placé peut rapporter jusqu'à 120 000 euros », ou « Une épidémie de grippe en décembre, c'est le bonus de fin d'année qui tombe »...

Mais l'association a rencontré un problème de taille : les trois principaux afficheurs ont refusé de représenter cette campagne. MédiaTransports, qui s'occupe des publicités dans les bus et métros, lui a transmis un avis juridique négatif quant à la publication de cette campagne via MétroBus, au même titre que JCDecaux et Insert, le spécialiste de l'affichage piéton. Mais pourquoi refuser une campagne qui, a priori, ne comporte aucune image choquante ?

« Risque de réaction négative » de la part des labos

En effet, l'ARPP (Autorité de régulation professionnelle de publicité), l'organisme par lequel passent toutes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant