Une campagne contre les clichés sur le viol

le
0
Une jupe trop courte, un refus pas assez énergique ou un contrat de mariage. Une association dénonce les nombreux stéréotypes qui font des victimes de viols les coupables idéales.

Rien ne devrait innocenter un violeur. C'est le message que veut faire passer le Collectif féministe contre le viol (CFCV) qui lance mercredi une campagne de sensibilisation et de prévention contre ce type d'agression. Objectif: lutter contre les discours complaisants envers les agresseurs et combattre les idées reçues sur le viol.

«Le viol est un crime passible d'une peine de réclusion à perpétuité», rappelle Emmanuelle Piet, la présidente du CFCV. Selon l'association, les viols en France touchent plus de 75.000 femmes par an. Et contrairement aux croyances populaires, le viol n'est pas le plus souvent commis par un inconnu dans une rue sombre. Dans 8 cas sur 10, l'auteur du viol est un proche de la victime. Dans 50% des cas, il s'agit en effet d'un membre de la famille ou de l'entourage et un tiers des viols a lieu au sein même du couple.

«Une femme doit toujours satisfaire son mari»

Un des trois visuels de la campagne du CFCV
Un des trois visuels de la campagne du CFCV

Comme l'illustrent les trois visuel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant