Une cagnotte en ligne pour les cadeaux en commun

le
0
Plusieurs sites permettent de collecter de l'argent sur Internet auprès de ses proches et amis pour financer en commun ou des dépenses. Simple, pratique? mais payant.

Jouer les collecteurs de fonds pour un cadeau commun est rarement une partie de plaisir. Relances auprès des donateurs potentiels, calculs à gogo, récupération de chèques, pièces et billets, perte de temps voire d'argent sont généralement au programme.

Désormais se cotiser à huit pour financer le cadeau de Noël de son neveu ou collecter un maximum de fonds auprès de ses collègues pour un pot de départ devrait être plus facile.

La fée Internet propose en effet des outils efficaces pour faire basculer l'antique «pot commun» dans le XXIe siècle. C'est le site Commonbox qui a ouvert la voie en proposant le premier système de collecte d'argent en ligne. Il suffit de créer un cagnotte sur le site et de prévenir ses connaissances susceptibles de participer, soit par e-mail ou via un réseau social.

L'argent est ensuite crédité sur le compte de l'organisateur de la collecte grâce au système de paiement en ligne Paypal. Une bonne idée à condition d'accepter d'ouvrir un compte Paypal et de rémunérer le service (frais forfaitaires entre 0,9 euro et 2,9 euros en dessous de 75 euros de virement et 3,75% au-delà).

Preuve que ce système a de l'avenir ou qu'il est rémunérateur, plusieurs autres sociétés se sont lancées sur le créneau. Il y a d'abord eu Leetchi créé voilà deux ans, qui proposait à la base de dépenser l'argent collecté sans frais mais auprès d'un réseau d'enseignes sélectionnées. Désormais, le responsable de la cagnotte peut également se faire virer de l'argent après déduction de 4% de frais. Ici, pas de besoin d'avoir recours à Paypal puisque l'argent transite par une banque en ligne.

Souplesse supplémentaire

Enfin, parmi les derniers venus, Bankeez espère amener une souplesse supplémentaire. «Nous avons voulu proposer une solution très simple et extrêmement flexible», expliquent en ch½ur Raphaël Compagnion et Pierre Larivière, les créateurs du site.

La plateforme lancée par ces deux ex-financiers de Lehman Brothers permet en effet de multiples utilisations, depuis le simple remboursement entre particuliers à la cagnotte à financer pour un achat commun en passant par les souscriptions permettant par exemple à une association de collecter des cotisations. Là aussi l'argent transite par une banque en ligne belge, Tunz, la même que celle utilisée par Leetchi.

Pour ce qui est du prix du service, une commission fixe de 3% est prélevée quelle que soit la somme versée. À noter, l'organisateur de la collecte peut choisir de déduire cette somme du montant collecté ou inciter les donateurs à rajouter le complément. Exemple: pour 20 euros versés, 19,4 euros sont effectivement utilisables ou alors il faut régler 20,62 euros pour distribuer 20 euros nets. «Pour ces montants-là, c'est tout juste le prix d'un timbre pour envoyer son chèque», estiment les créateurs de Bankeez.

Côté sécurité, le nerf de la guerre dans ce secteur, les garanties apportées sont les mêmes que celles des sites sérieux de commerce en ligne. Une solution intéressante lorsqu'il s'agit de gérer de grosses collectes d'argent.

LIRE AUSSI :

» Bruxelles veut faciliter les achats en ligne en Europe

» L'e-commerce surfe sur la vague de l'achat compulsif

» Le commerce en ligne décélère

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant