Une cacahuète hypoallergénique à l'apéro

le
0
Les allergiques à l'arachide n'auront bientôt plus peur des cacahuètes. Des chercheurs toulousains viennent de trouver une technique qui les rend inoffensives

Gonflement de lèvres, urticaire, vomissements, nausées, toute personne allergique à l'arachide sait combien il peut être dangereux de manger une simple cacahuète. Il ne faut que quelques minutes pour voir apparaître les premières réactions. Mais les 500.000 Français concernés devraient bientôt pouvoir goûter au fruit défendu en toute quiétude. Des chercheurs toulousains viennent en effet de trouver un moyen de stopper les allergènes contenus dans la graine.

Annick Barre, professeur à la faculté de pharmacie de l'université Paul-Sabatier à Toulouse, spécialisée dans la recherche sur les allergies, a mené ce projet scientifique au sein du laboratoire PharmaDev pendant trois ans. Si la structure de la protéine responsable de l'allergie était déjà identifiée, elle restait difficile à atteindre pour la neutraliser, explique-t-elle. Les laborantins ont alors pensé à déstructurer la protéine en l'exposant à des températures très élevées et à haute pression

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant