Une bousculade aurait fait au moins 50 morts en Ethiopie

le
0
    ADDIS ABEBA, 2 octobre (Reuters) - Une bousculade provoquée 
par des tirs de sommation des forces de l'ordre éthiopiennes 
pendant une manifestation d'opposants dans la région d'Oromia a 
fait au moins 50 morts, a affirmé dimanche un groupe 
d'opposition. 
    L'intervention des forces de sécurité s'est produite alors 
que des milliers de personnes étaient rassemblées pour une fête 
religieuse dans la ville de Bishoftu, à une quarantaine de 
kilomètres au sud de la capitale Addis Abeba. 
    Le gouvernement éthiopien a parlé dans un communiqué de 
"plusieurs morts", sans fournir de chiffre précis. 
    Selon des témoins, la police a utilisé des grenades 
lacrymogènes et des tirs de sommation pour disperser des 
manifestants antigouvernementaux qui réclamaient "justice" et 
"liberté", ce qui a créé un mouvement de panique. 
    En août, l'opposition et des habitants avaient accusé les 
forces de sécurité d'avoir abattu plus de 90 manifestants dans 
les régions d'Orimia et d'Amhara.   
     
 
 (Aaron Maasho; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant