Une bombe frappe des bâtiments à Damas

le
0
Les attentats dans le centre ou la banlieue de Damas se multiplient.

L'escalade des violences se poursuit en Syrie. Dimanche, un attentat à la bombe a touché un quartier du centre de Damas qui abrite les bâtiments des services de sécurité, de nombreuses ambassades et le bureau du vice-président Farouk al-Chareh. L'explosion a fait quatre blessés. «La Brigade des petits-fils du Prophète», un mystérieux groupe islamiste qui se présente comme proche des rebelles de l'Armée syrienne libre, a revendiqué l'attentat. D'après leurs dires, cet attentat est «une réponse aux massacres à Daraya» où les rebelles ont déclaré avoir découvert plus de 300 cadavres la semaine dernière.

Les attentats dans le centre ou la banlieue de Damas se multiplient. Après l'explosion qui a entraîné la mort du beau-frère de Bachar el-Assad le 18 juillet, des voitures piégées le 28 août et 1er septembre dans la banlieue ont coûté la vie à 27 personnes. Ces violences viennent gonfler les bilans de victimes déjà très lourds: sur l'ensemb

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant