Une bataille sur l'avenir du Web va se jouer à Dubaï

le
0
Opérateurs télécoms et géants de l'Internet s'opposent sur la mise à jour d'un vieux traité international sur les télécoms, rédigé par une agence de l'ONU.

Le ton se durcit entre les opérateurs télécoms et les géants d'Internet. Depuis quelques jours, ils s'accusent de tous les maux, à coup de tribunes publiées dans la presse et de lettres ouvertes. Au c½ur des débats: la question de savoir si les sites Internet doivent payer les opérateurs télécoms pour acheminer leurs contenus jusqu'aux abonnés. Ce sujet brûlant sera discuté en décembre lors d'un Congrès mondial sur les technologies de l'information à Dubaï.

Sur Internet, les relations entre géants du Web et opérateurs télécoms reposent sur un échange de bons procédés. Les prestataires techniques des sites (appelés «opérateurs de transit») et les opérateurs nationaux s'échangent gratuitement leurs données car les transactions sont censées s'équilibrer sur le long terme entre le volume envoyé et reçu. En cas de déséquilibre, des compensations financières peuvent être prévues par des accords commerciaux.

Ces bonnes relations ont été mises à ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant