Une base militaire du sud du Yémen aux mains de djihadistes

le
0

ADEN, Yémen, 12 février (Reuters) - Les islamistes d'Ansar al Charia, qui se réclament d'Al Qaïda, se sont emparés d'une base militaire du sud du Yémen où un nombre indéterminé de militaires ont été faits prisonniers, annonce jeudi le mouvement sur Twitter. La caserne située dans la province de Chaboua, qui abritait une brigade de 1.200 à 2.000 hommes, est tombée au terme de violents combats, précisent des sites d'information et des riverains. Les miliciens houthis, une tribu chiite du Nord soutenue par l'Iran qui tient la capitale depuis septembre, ont pris le pouvoir la semaine dernière et poursuivent leur progression dans le Sud, où les tribus sunnites et les combattants d'Al Qaïda dans la péninsule arabique se mobilisent pour s'opposer à eux. Face à l'insécurité croissante, Etats-Unis, Grande-Bretagne et France ont annoncé mercredi la fermeture de leurs ambassades à Sanaa. ID:nL5N0VL4EO (Mohammad Mukhashaf avec Mohammed Ghobari à Sanaa et Omar Fahmy au Caire, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant