Une base indienne attaquée au Cachemire, trois tués

le
0

(bilan actualisé) SRINAGAR, Inde, 27 novembre (Reuters) - Des activistes ont attaqué une base de l'armée indienne jeudi au Cachemire, tuant un soldat et en blessant deux autres, alors que les chefs de gouvernement indien et pakistanais participaient à un sommet régional destiné à accroître les échanges commerciaux en Asie du Sud. Deux des assaillants ont été tués et un autre a été fait prisonnier, a déclaré un officier supérieur indien, sous le couvert de l'anonymat. Quatre à cinq militants, qui avaient endossé des uniformes indiens, ont attaqué la base militaire, située près de la ville d'Arnia, soit à quatre kilomètres de la frontière avec le Pakistan, et la fusillade était toujours en cours, a expliqué cet officier. Des séparatistes musulmans sont en lutte depuis 1989 contre les forces indiennes dans la partie du Cachemire contrôlée par New Delhi. L'Inde et le Pakistan se sont livré trois guerres ayant pour enjeu le Cachemire depuis leur accession à l'indépendance en 1947. Le Premier ministre indien, Narendra Modi, et son homologue pakistanais, Nawaz Sharif, participent actuellement au Népal au sommet annuel de l'Association sud-asiatique de coopération régionale (Asacr). En raison de leurs désaccords et des tensions entre leurs deux pays, ils n'ont pas souhaité se voir en aparté. Les forces indiennes et pakistanaises ont échangé des tirs à la frontière en octobre, qui ont fait plus de 20 morts. Il s'agit des plus intenses et meurtriers depuis une dizaine d'années. (Fayaz Bukhari; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant