Une base arrière d'Aqmi démantelée dans le Sud marocain

le
0
C'est la première fois qu'un réseau d'al-Qaida est découvert au Sahara occidental.

Au Maroc, les services de sécurité sont sur leurs gardes. Ils viennent de démanteler un vaste réseau terroriste impliquant al-Qaida dans le Sahara occidental. L'histoire commence à Amgala, un petit village, perdu, en plein désert marocain qui devait servir de base arrière à al-Qaida au Maghreb islamique. Un stock d'armes est trouvé: «33 kalachnikovs, 4 lance-roquettes, 3 pistolets-mitrailleurs et une importante quantité de munitions ont été saisis» selon le ministre de l'Intérieur, Taïeb Cherkaoui. «C'est un réseau terroriste très dangereux», a-t-il affirmé au cours d'une conférence de presse.

Symboliquement, les autorités ont mis la forme. Habituellement, les affaires de terrorisme ne font l'objet que de communiqués laconiques. Les interventions publiques du ministre sont rares. Mais cette découverte d'un «arsenal» est inhabituelle. Des caches d'armes de cette ampleur trouvées dans une zone surprotégée, le Sahara occidental, territoire disputé depuis tre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant