Une autonécrologie déchaîne l'engouement sur le net

le
0
Avant de mourir, un ingénieur de l'Utah a écrit sa propre notice biographique dans laquelle il confesse ses méfaits de jeunesse. Et passionné des milliers d'internautes américains.

Ecrire sa nécrologie et passer à la postérité. Depuis ce week-end, la vie de Val Patterson est devenue une lecture incontournable de nombreux internautes américains. Désireux de ne pas alourdir la peine de ses proches à sa mort, cet ingénieur de 59 ans a écrit sa propre notice biographique, publiée dimanche dans le carnet du jour du quotidien Salt Lake Tribune. Bousculant le genre, cet habitant de l'Utah confesse dans ce texte de quatre paragraphes ses méfaits et bêtises de jeunesse. Son texte a été lu par des milliers d'internautes puis repris par les médias du pays entier. Mercredi, sa nécrologie a ainsi reçu jusqu'à 100000 visites par minute. Ce trafic inattendu a même mis hors service le site internet du funérarium qui hébergeait la notice et une vidéo hommage.

«J'ai volé le coffre-fort»

Le début de la nécrologie est des plus classiques. Le quinquagénaire, qui a succombé à un cancer de la gorge le 10 juillet, décrit son enfance à Salt Lake City, loue

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant