Une attaque de l'EI contre une base militaire repoussée en Irak

le
0

BAGDAD, 13 février (Reuters) - Les forces de sécurité irakiennes ont repoussé une offensive des combattants de l'Etat islamique contre une base aérienne de la région d'Anbar où des Marines américains participent à l'entraînement de soldats, indiquent des responsables militaires américains et irakiens. Les djihadistes ont mené des attaques contre la base d'Aïn al Assad et contre la ville voisine d'Al Bagdadi jeudi entraînant des affrontements sporadiques au cours de la nuit. Al Bagdadi est assiégée depuis plusieurs mois par les insurgés de Daech. Un responsable de la Défense américaine a indiqué que les forces irakiennes avaient stoppé l'offensive des djihadistes et avaient repris le contrôle de la base. "Les forces de la coalition se trouvaient à plusieurs kilomètres de l'attaque et à aucun moment elles n'ont été soumises directement à la menace de cette opération", a dit ce responsable. Environ 320 Marines participent à l'entraînement et à la formation de la septième division de l'armée irakienne installée dans ce complexe militaire. Sur son site internet, le ministère irakien de la Défense a précisé que huit des assaillants avaient été tués près de la base. Les djihadistes ont profité de mauvaises conditions météo qui ont empêché la conduite de raids aériens pour mener leur attaque. Un représentant militaire à Bagdad a déclaré à Reuters que les insurgés ont été chassés de la plupart des quartiers d'Al Bagdadi malgré la poursuite de combats autour d'un commissariat de police. Un représentant tribal affirmait pour sa part que les djihadistes conservaient le contrôle de la majeure partie de la localité. (Saifg Hameed et Stephen Kalin à bagdad et David Alexander à Washington; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant