Une attaque a fait 50 morts au Xinjiang en septembre-radio

le
0

PEKIN, 1er octobre (Reuters) - Cinquante personnes au moins ont péri dans une attaque qui a visé le 18 septembre une houillère de la région autonome du Xinjiang, dans l'extrême ouest de la Chine, a rapporté Radio Free Asia jeudi, le jour même où un responsable du PC chinois en visite qualifiait de "très grave" la situation dans cette région. Le pouvoir chinois dit faire face à une menace sérieuse d'islamistes et de séparatistes au Xinjiang, région riche en ressources énergétiques où vit une importante minorité, les Ouïghours, musulmans et turcophones. Des centaines de personnes sont mortes dans les violences intercommunautaires ces dernières années. Selon Radio Free Asia, le nombre de personnes tuées lors de l'attaque de la houillère de Sogan, le 18 septembre à Aksu, est de 50, et la majeure partie des victimes sont des Hans, communauté très largement majoritaire en Chine. La police a imputé l'attaque à des séparatistes. Cette nouvelle a été divulguée au moment où l'on marquait les 60 ans de la création de la Région autonome du Xinjiang. Yu Zhengsheng, chargé des communautés religieuses et des minorités ethniques et n°4 du Parti communiste chinois, a déclaré lors d'une cérémonie à l'occasion du 60e anniversaire, à Urumqi, capitale de la région autonome, que la situation était "très grave". "Nous devons pleinement reconnaître que le Xinjiang est confronté à une situation très grave en ce qui concerne le maintien sur le long terme de la stabilité sociale, et nous devons faire de la répression sévère des opérations de terreur l'axe de notre lutte", a-t-il dit dans une allocution retransmise en direct par la télévision nationale. (Ben Blanchard; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant