Une attaque à construire et deux schémas

le
0
Une attaque à construire et deux schémas
Une attaque à construire et deux schémas

Deux joueurs incontournables, un schéma tactique à mettre en place. Alors que Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani sont des titulaires en puissance, Laurent Blanc doit désormais s'efforcer de trouver le schéma qui va leur permettre de s'épanouir pleinement. Il y a d'abord ce 4-3-3 qui donne satisfaction ces derniers temps. Ce système permet de s'appuyer sur un milieu de terrain renforcé (Marco Verratti-Thiago Motta-Blaise Matuidi) mais il contraint l'ancien coach de Bordeaux à se priver d'un élément à vocation offensive, tout en décalant l'international uruguayen sur le côté droit. Comme on a pu s'en rendre compte en sélection, l'ex-sociétaire de Palerme et de Naples peut et sait le faire. Mais ce n'est décidément pas son poste de prédilection. « El Matador » est beaucoup plus tranchant dans une position axiale comme il l'a prouvé samedi face à Toulouse quand il a glissé au centre après la sortie d'Ibra.

Cavani plus à l'aise dans l'axe

Le 4-2-3-1 pourrait lui permettre d'occuper la pointe de l'attaque du club de la Capitale, avec en soutien Zlatan Ibrahimovic qui pourrait ainsi redescendre toucher le ballon comme il aime le faire. Mais là-aussi, l'apparente solution de facilité pourrait être une source de problèmes. Laurent Blanc devrait effectuer un choix fort dans un entrejeu immédiatement moins compact et il faudrait ensuite trouver les deux joueurs capables d'animer les côtés. Dans cette optique, Lucas Moura, Ezequiel Lavezzi, Javier Pastore et Jérémy Ménez peuvent logiquement prétendre à une place de titulaire.

Le 4-4-2 implique de sacrifier un milieu

50% de chances de jouer, c'est déjà mieux que dans le 4-3-3 du moment. Mais ces joueurs sont-ils prêts à effectuer les efforts nécessaires, notamment sur le plan défensif, pour que cela fonctionne ? Carlo Ancelotti, le prédécesseur de l'ex-sélectionneur de l'équipe de France, avait su trouver les mots justes la saison passée. Mais ce dispositif ne laisse pas la place à la moindre erreur. Il offre peut-être moins de garanties lors des grandes affiches. Contre le Benfica Lisbonne (2eme journée de la phase de poules de Ligue des Champions), mercredi soir, Laurent Blanc est parti pour une nouvelle fois privilégier une équipe avec trois attaquants. Un premier choix. Mais il reste désormais à trouver l'identité de celui qui épaulera « Ibra » et Cavani. Lavezzi (qui tient la corde), Ménez (qui semble encore un peu juste pour débuter une telle rencontre) et Lucas (qui sera décalé sur le flanc gauche) attendent le verdict.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant