Une association humanitaire étrangère expulsée de l'Est ukrainien

le
1

DONETSK, Ukraine, 30 avril (Reuters) - Les représentants de l'association humanitaire IRC basée à New York ont été expulsés jeudi des territoires tenus par les séparatistes dans l'est de l'Ukraine après la fermeture de leur base opérationnelle par les rebelles qui les soupçonnent d'espionnage. Des humanitaire ukrainiens et étrangers de l'International Rescue Committee (IRC) ont été retenus dans leur bureau à Donetsk, ville contrôlée par les rebelles. Leurs affaires personnelles ont été fouillées, a constaté un journaliste de Reuters. Les étrangers ont ensuite été emmenés sous escorte armée à un hôtel, puis conduit à un barrage érigé par les séparatistes pour passer en territoire contrôlé par le gouvernement ukrainien. S'exprimant sur cette expulsion, une porte-parole des séparatistes a expliqué que l'IRC ne s'était pas fait enregistrer auprès des autorités séparatistes et que certains de ses représentants avaient eu recours à des techniques "d'espionnage" pour obtenir des informations sur les rebelles. La porte-parole n'a rien dit du sort des humanitaires ukrainiens. Selon son site internet, l'IRC, présidée par l'ancien ministre britannique de Affaires étrangères David Milliband, a été fondée en 1933. Elle a envoyé une équipe à Donetsk en mars qui a pris en charge des jeunes filles et des femmes touchées par le conflit, a indiqué une porte-parole basée au Royaume-Uni. (Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 30 avr 2015 à 18:04

    US go home!