Une association d'handicapés mentaux appelle au boycott de Babybel

le
0
Le message apposé sur un gadget promotionnel distribué avec des mini-Babybel a heurté des associations de parents d'handicapés. La compagnie Bel reconnaît une maladresse.

«Des vacances de malade mental». C'est le slogan inscrit actuellement sur l'un des tampons encreurs offerts dans les filets de Mini Babybel, ces petits fromages enveloppés de paraffine rouge depuis le début de l'été. Un message qui a heurté l'Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales Unapei). «La formule apposée sur ce petit jouet destiné aux enfants est stigmatisante. Il faut que ce type de message cesse d'être véhiculé dans notre société», précise Christel Prado, la présidente de l'Unapei, tout en rappelant que 700.000 personnes sont déficientes mentales en France.

Sur la page Facebook du groupe Bel, de nombreux internautes se sont dits «choqués» en découvrant l'inscription sur le tampon encreur. «Bravo pour la transmission des valeurs de respect des différences!», pouvait-on lire. «Mon fils a 6 ans et j'ai dû lui expliquer pourquoi il ne pouvait pas utiliser ce jouet car il était purement discriminatoire et méchant»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant