Une «appli» pour faire taire la publicité télé

le
5
FreeMute permet de couper le volume des publicités à la télévision en claquant des doigts ou en sifflant. Compatible avec les mobiles Android et les Freebox, ce logiciel devrait être rapidement généralisé.

Couper le son de sa télévision lors du lancement des publicités, d'un simple claquement de doigts ou sifflement. C'est l'idée de Yamine Bena, qui a imaginé l'application FreeMute, téléchargeable depuis quelques jours sur les téléphones mobiles.

À défaut de couper totalement le son des publicités, FreeMute peut au moins en réduire le volume, souvent augmenté par défaut par les chaines de télévision. Actuellement disponible pour Android, le logiciel gratuit le sera bientôt sur l'AppStore, pour iPhone. «Des tests sont effectués en ce moment et la sortie est prévue dans quelques jours», confirme le créateur de l'application.

«La version simple permet seulement d'arrêter ou de baisser le son. Lorsque nous atteindrons entre 15000 et 20000 utilisateurs, le système permettra de provoquer automatiquement cette coupure de son: quand les premiers utilisateurs activeront la fonction, le serveur la déclenchera lui-même chez les autres détenteurs de l'appli», promet le fondateur. Les créateurs songent aussi à ajouter la possibilité de baisser ou augmenter le son avec un mot-clé.

Financé par... la publicité

Les revenus de cette application gratuite sont exclusivement générés par... la publicité: «C'est la publicité du smartphone qui arrête la publicité de la télévision», sourit Yamine Bena. Celui-ci se dit satisfait du lancement: «Selon nos études avec Android, nous avons 12.000 utilisateurs et 50.000 visites sur le site web», affirme-t-il.

Dans sa version initiale, le logiciel n'est compatible qu'avec la Freebox mais il devrait prochainement s'adapter aux box d'Orange, SFR ou Bouygues. Une situation assez ironique puisque Free - même s'il n'est pour rien dans la mise au point de ce logiciel - a essuyé ces derniers jours une salve de critiques sur son dispositif supprimant la pub en ligne pour ses abonnés. Ce système a vite été retiré mais il a provoqué un débat sur la pub «intrusive». Ainsi 57% des lecteurs de 01net se sont-ils déclarés favorable au blocage instauré par Free. Après s'être déclarée sur Twitter «peu fan de pub intrusive», Fleur Pellerin, ministre de l'Économie numérique, a rectifié le tir en regrettant que «cet incident ait eu tendance à stigmatiser la publicité alors qu'elle est un soutien de l'économie numérique».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 le jeudi 10 jan 2013 à 10:57

    il est encore plus simple de supprimer les teles.

  • paumont1 le jeudi 10 jan 2013 à 08:10

    Par contre, il est évident que la croissance a des limites, les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, et cette croissance risque bien d'être proche de sa limite supérieure. La solution va être extrêmement difficile à trouver. Quand à la pub sur internet, je crains bien qu'elle ne soit qu'un mal nécessaire.

  • paumont1 le jeudi 10 jan 2013 à 08:07

    la décroissance, comme toutes les utopies, est à manier avec beaucoup de prudence: Elle risquerait de provoquer un chômage de masse qui conduirait inexorablement à une forme non contrôlée de guerre civile, les ressources manquantes étant recherchées par des groupes armés...

  • daiine07 le mercredi 9 jan 2013 à 20:26

    bravo !!!!decroissance est la seule solution !

  • c.chamb le mercredi 9 jan 2013 à 18:11

    on ne peux avoir des flux et infos internet gratuit; il faut bien que la pub finance (ex TV)Derrière ils y a des gens qui bossent et il faut bien qu'ils vivent; supprimer la pub (pas trop contraignante à la vérité) rendrait les accès payant. Les infos web gratuit , c'est top, un bandeau par-ci ou par-la, c'est rien