Une appli mobile alerte sur le passage à l'antenne de célébrités

le
0
Une appli mobile alerte sur le passage à l'antenne de célébrités
Une appli mobile alerte sur le passage à l'antenne de célébrités

Vos personnalités préférées passent à l'antenne? L'application mobile onAir de la start-up lyonnaise MCIS vous alerte pour ne rien rater et veut développer ce "nouveau service" à fort potentiel en levant des fonds auprès d'investisseurs."Il y a deux ans, j'avais manqué un jour l'interview du directeur de mon entreprise sur une radio économique. Déçu de l'avoir ratée, j'ai recherché une application qui pouvait m'avertir des passages télé, radio et web des chefs d'entreprises qui m'intéressaient et je n'ai rien trouvé. C'est comme ça que l'idée de créer onAir m'est venue", a expliqué le président de MCIS, Vassili Daronnat, jeudi à Lyon en présentant son application à la presse. Créée en février 2014 et accessible gratuitement sur les plateformes de téléphonie mobile iOS et Android, cette application permet d'être alerté en temps réel sur son smartphone du passage radio, TV, ou webTV de 6.000 personnalités référencées (artistes, acteurs, chefs d'entreprises, hommes politiques, etc.). L'utilisateur peut ainsi voir ou écouter l'émission en direct ou replay, interagir au sein de ce réseau social en postant lui-même une alerte, partager celles des autres ou signaler une erreur dans une annonce. Une fonction "chat" (conversation) en mode privé ou public et un site web (www.onair-alert.com) doivent être mis en place à très court terme. Au 1er janvier dernier, quelque 20.000 téléchargements de contenus, 500.000 alertes diffusées et 700.000 impressions mensuelles de tweets d'alerte onAir ont été enregistrés, selon M. Daronnat, qui vise 500.000 utilisateurs du service d'ici la fin de l'année, puis cinq millions en 2016, contre 20.000 aujourd'hui.En juin, MCIS, dont le capital social est pour l'instant composé de fonds personnels, gonflés par des amis et des connaissances, ambitionne désormais un développement industriel en levant 500.000 euros auprès d'investisseurs. La start-up lyonnaise ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant