Une année décisive pour le paiement sans contact

le
9

Le nombre de transactions de ce type a explosé au dernier trimestre 2013. Et la grande distribution, qui espère accélérer les passages aux caisses avec cette technologie, s'apprête à s'engager de tout son poids dans la bataille.

Le paiement sans contact s'installe dans le quotidien des Français. «Nous avons travaillé six ans sur ce nouveau mode de paiement. Aujourd'hui, c'est parti, nous sommes arrivés à la taille critique. Il faut toujours du temps pour implanter une nouvelle solution de paiement», résume Nicolas Huss, le nouveau patron de Visa Europe. En 2013, 4,2 millions de transactions sans contact ont déjà été enregistrées en France chez Visa. Elles ont explosé au dernier trimestre (à fin septembre, Visa n'en recensait encore que 2,8 millions sur un an).

Dans les portefeuilles des Français, une carte bancaire sur trois est déjà prête à fonctionner ainsi. La plupart des banques les équipent automatiquement de cette fonction, même quand le client n'a rien demandé. Pas d'autorisation à solliciter, de frais à payer, d'abonnement à souscrire... Celui qui a dans sa poche une carte sur laquelle figure, dessinée dans un coin, une onde radio stylisée, symbole du sans contact, passe à l'acte quand ça lui chante.

Pour un achat de 20 ou 25 euros maximum, il l'approche du terminal de paiement  et... c'est tout. Il a payé sans taper son code secret, en cinq secondes. «Notre objectif, grâce aux nouvelles technologies, c'est de faciliter toujours plus l'acte de paiement pour les consommateurs», rappelle Nicolas Huss. C'est aussi ce qui donne tant d'espoir aux banques: si les clients gagnent du temps, ils adopteront vite ce nouveau standard pour remplacer les petits paiements en liquide. «Quand les gens vous voient payer comme ça, ils sont tellement séduits qu'ils vous arrêtent pour vous demander comment vous avez fait », s'amuse un banquier. Prudentes, les banques ont quand même déminé le terrain, en rassurant sur la sécurité: quand une carte est perdue ou volée, les paiements frauduleux réalisés sans contact sont remboursés intégralement.

Pour l'instant, seuls 10 % des commerçants sont équipés d'un terminal de paiement nouvelle génération, qui accepte ce mode de paiement. Mais la grande distribution, qui espère avec cette technologie accélérer les passages aux caisses, s'apprête à s'engager de tout son poids dans la bataille.

La carte sans contact n'est qu'une étape sur le chemin qui mène au téléphone

La révolution est en marche aussi à l'étranger. Visa estime que cette année 100 millions de cartes seront sans contact en Europe cette année, utilisables dans 1,8 million de terminaux de paiement. «Après les bus de Londres, qui ont adopté ce mode de paiement, nous testons par exemple dans le métro londonien le sans contact pour acheter son billet au meilleur prix», note Nicolas Huss.

Mais dans l'esprit de Visa ou de MasterCard, la carte sans contact n'est qu'une étape sur le chemin qui mène au... téléphone. Ils imaginent que demain, les cartes bancaires seront logées dans les smartphones et qu'on approchera ces derniers des terminaux pour payer sans contact. Une solution pratique... mais à laquelle les banquiers croient de moins en moins.

Car déjà apparaissent d'autres technologies, qui plaisent aussi beaucoup aux consommateurs. Comme celle qui consiste à flasher avec le smartphone un QR code émis sur le ticket de caisse du commerçant, puis à autoriser la transaction via une appli chargée dans le smartphone. Futuriste? Non. Dès ce mois-ci, GDF Suez DolceVita propose aux Français de régler leur facture ainsi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 le mardi 11 fév 2014 à 00:47

    l'important pour eux est de capturer le flux financier en totalite..pour pouvoir toucher leur pourcentage sur tout...et surtout pour se retrouver seuls maitres de la masse reelle monetaire sans risquer d'etre confrontés à la realite de l'assechement des especes comme aujourd'hui...tres facile aussi de taxer arbitrairement si tout le "pognon" se trouve obligatoirement dans les comptes bancaires

  • faites_c le lundi 10 fév 2014 à 10:30

    "Comme celle qui consiste à flasher avec le smartphone un QR code émis sur le ticket de caisse du commerçant, puis à autoriser la transaction via une appli chargée dans le smartphone. " Alors là on gagne un temps fou! Non seulement il faut que je scanne le QR code mais en plus il faut que je lance un applicatif sur mon smartphone! C'est tellement plus simple de saisir son code carte que l'on ne comprend pas dans quel cerveau de dégénéré cette idée est née!

  • faites_c le lundi 10 fév 2014 à 10:27

    "quand une carte est perdue ou volée, les paiements frauduleux réalisés sans contact sont remboursés intégralement." Ben voyons. C'est le minimum pour nous forcer la main. Juste une question aux banquiers : le remboursement vous le faites dans un délai de 1 an ou 2 ans après que votre client ait complété combien de kilos de dossiers?

  • faites_c le lundi 10 fév 2014 à 10:25

    "Et la grande distribution, qui espère accélérer les passages aux caisses avec cette technologie, s'apprête à s'engager de tout son poids dans la bataille." C'est clair que l'on devrait gagner environ 5 secondes(temps pour saisir le code) au passage en caisse avec cette technologie! Arrêter de nous prendre pour des cons! Vous connaissez beaucoup de familles qui font uniquement pour 25 € d'achat?

  • b.renie le lundi 10 fév 2014 à 06:08

    Les vieillards sont ils capables de suivre ces innovations dont en plus ils se méfient redoutant je ne sais quelle entourloupe. Et puis il y aura une facture de l'opérateur téléphonique. Ceux-ci cherchent par tous les moyens à s'insérer dans les actes de la vie courante pour en tirer profit. Et puis cela détruit des emplois. Un téléphone cela téléphone : point final. Le reste je sais le faire moi même sans frais.

  • dupon666 le lundi 10 fév 2014 à 01:35

    notre liberte dans les mains des banquiers

  • genest2 le dimanche 9 fév 2014 à 20:40

    bankiers frustrés de l'argent liquide qui circule enfin, ça ne les arrange pas, donc ils ont trouvé le moyen de replacer des cartes auprès du "grand public", attention aux pertes, oui

  • woucoo le dimanche 9 fév 2014 à 17:24

    Vive l'argent facile pour nos futurs agresseurs .

  • gl060670 le dimanche 9 fév 2014 à 11:49

    protéger bien vos cartes, plus besoin de code !!!!!!